Minus & Gadouille Minus & Gadouille

 

 

L’intérieur de la chaumière était chaleureux. Une grande pièce s’organisait autour d’une cheminée. Ils s’approchèrent d’une table où était disposé tout un festin.

— "Prépare nous un thé, veux tu ?", dit une des sorcières.
Minus et Gadouille sursautèrent lorsque la citrouille qu’ils avaient si durement poursuivie se redressa d’une chaise où elle s’était tenue inerte.

Une fois attablés tout penauds, ils découvrirent que le festin n’était autre que le contenu de leur panier à pic nique. S’en était trop pour Minus.

— Nous ne voulons pas être invités à notre propre dîner, dit il en tapant du poing sur la table le couteau crochu sous la paume.
Les yeux de la sorcière s’étrecirent :
— Que voulez vous dire et d’où tenez vous ce couteau ?
— Tout ce repas, ces gâteaux... voulut expliquer Gadouille en tripotant le pilon.
Mais la deuxième sorcière s’approcha soudain très prêt de lui pour regarder ce qu’il tenait.
— Et ce pilon, d’où vient il ?

— Cela trainait chez nous, répondit Gadouille. Je sais plus trop d’où on le tient.
Minus qui tenait à conclure l’explication poursuivit : Ce repas, ces gâteaux, c’est tout de même nous qui les avons préparé ! Vous nous les avez volé.
— Nous traiterais tu de voleuses sous notre propre toit ?
— Heu, non Madame, bredouilla Minus.
La sorcière continua :
— C’est notre citrouille qui comme d’habitude a préparé le repas de la soirée d’Halloween.