Minus & Gadouille Minus & Gadouille

Attaquons nous aux décorations du sapin avec des pantins articulés Minus & Gadouille

JPEG - 17.4 ko

J’aimerais pas dire… mais il serait peut être temps de s’y mettre !

Oui, il nous reste un peu de bricolage à réaliser et notamment afin de créer nos propres décorations pour le sapin. Il n’y a pas que la guirlande dans la vie !
C’est tout de même plus poétique et personnel de fabriquer soi-même chaque année une nouvelle décoration.

Aujourd’hui, nous allons fabriquer des petits pantins articulés à suspendre au sapin en forme de nos deux lutins Minus & Gadouille.

Matériel}}

  • Papier fort passant à l’imprimante.
  • Crayon de couleur ou peinture
  • Une paire de ciseaux
  • Un cutter (attention aux doigts !)
  • Attaches parisiennes (idéal) ou de la ficelle (plus débrouillard)
  • Ruban pour suspendre au sapin
  • Colle ou scotch

Télécharger les deux pages ci-dessous des deux pantins à découper de Minus et Gadouille.

JPEG - 457.5 ko
Un pantin de Minus
À imprimer, à colorier et à découper
JPEG - 487.4 ko
Un pantin de Gadouille
À imprimer, à colorier et à découper

Imprimer sur les feuilles de papier fort au format A4 avec une imprimante.

Colorier selon l’inspiration les différents éléments des pantins (on peut colorier aussi l’autre côté sommairement afin que le papier ne reste pas blanc). Puis découper ces différents éléments.

A l’aide d’un cutter, faire une petite encoche ou un trou sur les ronds gris et les croix grises des figures.

Puis sous la partie torse du personnage, on superpose les parties des membres en second plan en faisant coïncider les trous des ronds et croix (croix toujours cachées donc). On lie alors les éléments avec une attache parisienne (elle a des pattes métalliques que l’on rabat) ou bien l’on passe de la ficelle dans les trous et l’on fait un nœud de chaque côté afin de laisser les articulations mobiles. Ou alors on peut encore coller définitivement les articulations comme on le souhaite.

Enfin, on colle le ruban derrière la tête des personnages afin de les suspendre au sapin.

Mettre plusieurs souliers au pied du sapin,
c’est avoir du bon sens lutin.